Women and children first

An exercise in awareness

Exercises in awareness

 29.01 t/m za 02.02

Une partie de:
Festivals et focus

Les privilèges : ce qui est un avantage pour l’un signifie souvent exclusion et misère pour l’autre. Certaines personnes profitent davantage au détriment d’autres qui n’ont pas le droit de siéger à la table des négociations. Privilège signifie également la privatisation du discours, de la représentation et donc du pouvoir. Mais les mouvements révolutionnaires d’aujourd’hui perturbent la boussole et nous encouragent à dépasser les barrières. Quelle est la norme ? Quel est le modèle ? Peut-on s’imaginer un monde où nous écouterions une foule hétérogène, composée de minorités ? Où la solidarité l’emporte sur la culpabilité ?

A l’école, nous apprenons à diviser et à distinguer. Ne pourrions-nous pas fonder une nouvelle école qui dépasserait les modèles existants ; une école pour oublier les écoles, où chacun serait à la fois professeur et élève ? Un endroit où on reconnaîtrait aussi bien le point de vue pointu que la force de l’incertitude ?

A partir d’octobre 2018, nous organisons une réunion mensuelle ouverte chez Vooruit pour échanger nos expériences d’apprentissage. A cette fin, nous collaborons entre autres avec Adva Zakai et The School of Love, élaboré depuis 2016 par des étudiants et des enseignants du département de Autonomous Design de la KASK ainsi que par des artistes et des chercheurs de différents domaines. Il en résulte une plateforme qui réfléchit à l’amour en tant que souci public, et une manière d’être politique qui devrait être enseignée à l’école.

Fin janvier 2019, nous présenterons un programme autour de ce thème, avec la collaboration artistique de Mette Ingvartsen, Oona Doherty, Lucas De Man, Margo van de Linde, Chiara Bersani, Jamila Johnson-Small et d’autres. Nous invitons ces artistes et vous-même à participer aux discussions et aux leçons.

Spectacles