Les van de Eeuw: We moeten allemaal feminist zijn

mar. 26.02
  • mar. 26.02
    10:00 - 12:00
    THEATERZAAL
    Évenement passé
  • mar. 26.02
    13:30 - 15:30
    THEATERZAAL
    Évenement passé

« Nous devrions tous être féministes. »  

Les Leçons du Siècle s’adressent aux deux dernières années d’humanités. Dans le passé, elles s’intéressaient à des thèmes divers tels que la démocratie, l’enseignement, les villes intelligentes, la Deuxième Guerre mondiale, l’immigration et les fausses infos. Ces « leçons ouvertes » font toujours appel à des autorités du monde académique, politique, journalistique et artistique.

Cette Leçon dans le Vooruit rejoint l’un des grands thèmes abordés dans le cadre de la programmation annuelle générale du Vooruit : les droits de la femme ou leur absence (toujours actuelle), à notre époque, ici et dans le reste du monde. Une Leçon sur l’émancipation, l’équité et le féminisme, et donc une Leçon sur l’égalité. Le point de départ est l’essai « Nous devrions tous être féministes » de l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie.

Avec entre autres
• Eva Brems (professeur Human Rights Centre UGent, °1969)
• Assita Kanko (activiste droits de la femme, °1980)
• Chia Longman (Directrice Centre for Research on Culture and Gender UG, °1972)

Modératrice :
• Karine Claassen (VRT)
 

Tous les adolescents suédois de 16 ans ont reçu en cadeau le livre « Nous devrions tous être féministes » de l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie. L’essai a été prononcé à l’origine lors du TED talk et a été vu près de 5 millions de fois. Un fragment de celui-ci a également été échantillonné dans le numéro « *** Flawless » de Beyoncé.

« C’est le livre dont j’avais espéré que tous mes collègues masculins l’auraient lu lorsque j’avais seize ans, » raconte Clara Berglund. Elle est la présidente du Lobby suédois des Femmes, l’organisateur du projet. Elle qualifie le livre non seulement de cadeau pour les lycéens, mais aussi de « cadeau pour nous-mêmes et les générations futures. »

Dans un message vidéo aux lycéens suédois, Chimamanda Ngozi Adichie fait savoir qu’à 16 ans, elle n’avait même aucune idée de l’existence du féminisme, mais qu’elle était une féministe. « J’espère que les lecteurs de 16 ans concluent également qu’ils sont féministes, » indique Adichie. « Mais j’espère surtout qu’un jour, nous ne connaîtrons même plus ce concept, parce que nous vivrons dans un monde qui est vraiment équitable et égal. »

Ngozi Adichie peut compter également Beyoncé parmi ses fans. La chanteuse a utilisé un fragment de « We should all be feminists » dans sa chanson « *** flawless ». « We teach girls to shrink themselves, / to make themselves smaller. / We say to girls: / you can have ambitions, / but not too much, » (Nous apprenons aux filles à se rapetisser / à se rendre plus petites. / Nous disons aux filles : / vous pouvez avoir des ambitions / mais pas de trop) entend-on dire la voix de Ngozi Adichie au milieu du morceau.

inschrijven via peter@vooruit.be 

Une partie de:
SAME SAME BUT DIFFERENT

Alle Zweedse zestienjarigen kregen het boek ‘We moeten allemaal feminist zijn’ van de Nigeriaanse schrijfster Chimamanda Ngozi Adichie cadeau. Het essay is oorspronkelijk uitgesproken in bovenstaande TED talk die zo’n 5 miljoen keer is bekeken. Ook werd een fragment hieruit gesampled in het nummer ‘*** Flawless’ van Beyoncé.

'Dit is het boek waarvan ik had gehoopt dat al mijn mannelijke klasgenoten het gelezen zouden hebben toen ik zestien jaar was,' vertelt Clara Berglund. Ze is de voorzitter van de Zweedse Vrouwenlobby, de organisator van het project. Ze noemt het boek niet alleen een cadeau voor de middelbare scholieren, maar ook 'een cadeau aan onszelf en de toekomstige generaties.'

Chimamanda Ngozi Adichie laat in een videoboodschap aan de Zweedse scholieren weten dat ze op haar zestiende waarschijnlijk niet eens af wist van het bestaan van feminisme, maar wel een feminist was. 'Ik hoop dat de 16-jarigen die dit lezen ook besluiten dat ze een feminist zijn,' zegt Adichie. 'Maar bovenal hoop ik dat we op een dag het begrip niet eens meer kennen, omdat we leven in een wereld die echt rechtvaardig en gelijk is.'

Ngozi Adichie mag ook Beyoncé tot haar fans rekenen. De zangeres gebruikte een gedeelte van ‘We should all be feminists’ in de song ‘*** flawless’. 'We teach girls to shrink themselves, / to make themselves smaller. / We say to girls: / you can have ambitions, / but not too much,' klinkt Ngozi Adichie's stem halverwege het nummer. 

 

Crédits

Di 26.02 - 10:00-12:00 (Volzet) & 13:30-15:00 (Laatste plaatsen)
Reserveren doe je via peter@vooruit.be
1 euro per leerling (Voor deze prijs krijgen alle leerlingen ook het essay ‘We moeten allemaal feminist zijn’ Chimamanda Ngozi Adichie aangeboden)
Nog beperkt aantal plaatsen voor de namiddagles (13.30-15.00) 

Cookies
Kunstencentrum Vooruit maakt gebruik van cookies. Omdat wij jouw privacy willen waarborgen én de gebruiksvriendelijkheid van je bezoek aan onze website willen verbeteren. Wij vinden het belangrijk dat je weet hoe en waarom wij deze gebruiken.
Meer informatie over jouw privacy & cookies